Rechercher sur le Web

Traduire le site - Translation

Le site en musique

Radio Noutnoute

Les violences en Centrafrique ont fait au moins 1000 morts

Jeudi 19 décembre 2013

Depuis l'opération de l'armée française baptisée "Sangaris" (un petit papillon rouge) en Centrafrique déclenchée par François Hollande, la situation se dégrade. Les violences en Centrafrique ont fait plus de 1000 morts. Deux ONG, Amnesty International et Human Rights Watch (HRW), ont publié des rapports où elles s'inquiètent des violences qui affectent toujours plus la Centrafrique. Le cycle de violences et de vengeances qui ravage la Centrafrique depuis deux semaines pourrait avoir causé plus d'un millier de morts. Les atrocités auraient tendance à s'intensifier, selon un rapport Amnesty International. Les Anti-Balaka, lors de leur offensive du 5 décembre sur plusieurs quartiers de la capitale, ont massacré dans des "opérations de porte-à-porte" jusqu'à 60 personnes. Selon Amnesty International, «Les forces de l'ex-Séléka ont mené des représailles à grande échelle contre les chrétiens, tuant plus de 1000 personnes en deux jours et pillant systématiquement les maisons...» L'organisation renvoie dos à dos les différentes milices auxquelles elle impute des "exécutions extrajudiciaires", des mutilations, des destructions volontaires d'édifices religieux et le déplacement forcé d'énormément de civils. D'après Christian Mukosa, l'un des chercheurs, «Nos recherches sur le terrain ces deux dernières semaines ne laissent aucune place au doute: des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité sont commis par les deux parties en conflit...» Un constat, partagé par Human Rights Watch (HRW), précise que le plus inquiétant est que les civils continuent d'être tués et massacrés malgré la présence des troupes françaises.

À Bossangoa, une petite ville au nord de Bangui, est le théâtre de violences extrêmes entre chrétiens et musulmans depuis plus de trois mois. HRW s'inquiète: «Les atrocités sectaires s'intensifient...» Selon Peter Bouckaert, l'auteur du rapport, cela crée un cycle de meurtres et de représailles qui menace de dégénérer en une spirale de violence impossible à maîtriser... Les pays qui se préoccupent de la situation devraient immédiatement renforcer la force africaine (Misca) et soutenir les efforts de la France pour protéger les civils...» François Hollande, qui avait déclaré au lors de l'opération au Mali, «C'est le plus beau jour de ma vie», déclenche ses guerres sans en mesurer les conséquences. Du côté des États-Unis, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, a effectué un déplacement surprise à Bangui. L'administration des USA s'alarme d'une situation qualifiée de "pré-génocidaire". François Hollande n'aurait-il pas tout simplement mis de l'huile sur le feu ? Peut-être que François Hollande ne trouve de satistaction personnelle que dans la guerre, ses prédécesseurs avaient également cette maladie d'ordre psychique.

Le Réveil des Marmottes a mis en ligne la page de la bande dessinée (de 1995) restaurée: "La télé, l'image subliminale"
(1)... Le travail de restauration a été dantesque car les planches avaient énormément souffert, je croyais qu'elles étaient irrécupérables. Un page à lire et surtout à analyser. La présidentielle de 2017 a déjà commencé, or tout ce que j'avais écrit en 1995 est encore d'actualité. Vous croyez que l'image subliminale n'existe pas ? Vous avez tort. L'image subliminale est utilisée à outrance pour endormir ou fanatiser les gens.
 

(1) La télé - L'image subliminale

Partagez cette page - Sélectionnez le bouton de votre choix


© 2013 by Michel Mahler - Le Réveil des Marmottes
Reproduction autorisée en citant la source: http://michel.mahler.free.fr/Menu.htm

http://michel.mahler.free.fr


Menu