Rechercher sur le Web

Traduire le site - Translation

Le site en musique

Radio Noutnoute

Valls: La liberté d'expression doit être conforme

Samedi 28 décembre 2013

Manuel Valls, le Sarkozy new de l'Intérieur, veut interdire les spectacles de Dieudonné. Avant d'aller plus loin, je précise que je n'apprécie pas du tout les sketches de Dieudonné. Alors, je ne l'écoute pas, je l'ignore. Pour moi, c'est ça la liberté: la liberté de ne pas aimer -même de détester- quelque chose. On est libre de lire ou d'écouter ce que l'on veut. Faut-il interdire les artistes gênants ? Ce serait la porte ouverte à la pensée unique, dictatoriale. Les artistes doivent être libres de dire, d'écrire ce qu'ils veulent, c'est au public d'apprécier ou non, pas au pouvoir. Si Dieudonné a du succès, c'est qu'il y a des gens pour aimer ses scetches. Selon Manuel Valls, «C'est aux préfets d'évaluer les risques de trouble à l'ordre public... Ce sera aux préfectures de décider... Dieudonné débute une tournée, les préfets de chaque région concernée doivent apprécier le risque de trouble à l'ordre public en amont des spectacles, en fonction de ce que remontent les services de police et de renseignement...» Traduction du message du successeur de Nicolas Sarkozy à l'Intérieur: C'est à l'État de décider si un artiste peut oui ou non faire un spectacle. Les préfets sont nommés par le président et représentent l'État dans les départements et les régions. Manuel Valls a annoncé qu'il étudierait "toutes les voies juridiques pour interdire les réunions publiques de l'humoriste Dieudonné..."

Pour Manuel Valls, les spectacles de Dieudonné "n'appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent à accroître les risques de troubles à l'ordre public"... Le ministre de l'Intérieur, successeur de Nicolas Sarkozy, ajoute: «Il n'y aura pas d'interdiction nationale, à chaque préfet d'évaluer s'il a les moyens suffisants pour pallier les risques potentiels...» Je vais vous surprendre, je ne connaissais pas les scetches de Dieudonné, je n'aime ni les propos antisémites ni les provocations à la haine ni la discrimination raciale, Dieudonné ne m'intéresse donc pas, qu'il raconte ce qu'il veut, je suis assez "grand" pour choisir moi-même ce que je peux écouter, ce n'est pas à l'État de décider pour moi.

Jacques Verdier, l'avocat de Dieudonné, ne croit pas à ces interdictions préfectorales: «Jamais un spectacle Dieudonné n'a été interdit... Chaque fois qu'un arrêté est pris, on le fait suspendre... C'est un acte que l'on veut être de censure... Réunion publique, moi, je ne sais pas de quoi il s'agit. Ce que je sais, c'est que Dieudonné fait des spectacle... C'est, de la part des autorités, un manque de respect absolu à l'égard de tous ces gens qui viennent voir Dieudonné pour l'applaudir... S'il y a un arrêté, le jour où Dieudonné va attaquer sa tournée, on le fera suspendre, comme on l'a déjà fait dans de nombreuses villes...» Pour l'avocat de l'humoriste, la question des troubles à l'ordre public est "un motif totalement fallacieux". «Cela impliquerait qu'il y aurait des risques de manifestations préalables ou postérieures à ce spectacle. Or, depuis des années que Dieudonné organise ses spectacles, il n'y a jamais eu le moindre incident... Je ne vois pas pourquoi Manuel Valls serait le guide de la conscience du spectateur, en quoi il serait celui qui oriente vers les bons spectacles par rapport à de mauvais spectacles...»

J'ajouterai, mais c'est purement personnel, qu'il faudrait également interdire les meetings politiques et ses matchs de foot ca c'est là que des "troubles à l'ordre public" sont constatés. Moi, j'ai trouvé la solution assez vite, je ne suis jamais allé à un meeting ou à un match. Une demi-seconde de foot à la télé et je zappe. Dieudonné a été condamné fin novembre en appel à 28 000 d'amende pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale pour des propos et une chanson diffusée dans deux vidéos sur internet. Le tribunal correctionnel de Paris et le ministère public ont requis contre lui 200 "jours amende" à 100 pour des propos tenus dans un enregistrement vidéo diffusé sur internet en avril 2010... Enfin, une pétition, mise en ligne le 23 décembre sur un site, a réuni plus de 1600 signatures en trois jours pour demander l'interdiction de l'un de spectacles de Dieudonné prévu le 26 janvier à Bordeaux... J'aimais et je respectais énormément Coluche. Toutefois, certains de ses scetches ne me plaisaient pas. Alors, j'ai oublié ces scetches et je ne les ai jamais plus écoutés. Mais je ne n'aurais jamais demandé qu'on les interdise !

Le Réveil des Marmottes a bien
connu la censure. Même certaines de mes chansons ont été censurées et les attaques contre mon site ne se compteraient plus. Facebook m'a censuré pour une chanson et des dessins évoquant Carla Bruni. La liberté d'expression s'accompagne de la liberté des gens d'aimer ou non ce que les artistes font. En aucun cas, l'État n'a a décider à notre place de ce qui est "bon" ou "mauvais". Je n'aime pas le Rap mais j'ai défendu les rappeurs lorsque Nicolas Sarkozy et l'UMP voulaient les interdire... Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, même moule.
 

Les bandes dessinées du RdM: Page 33

Partagez cette page - Sélectionnez le bouton de votre choix


© 2013 by Michel Mahler - Le Réveil des Marmottes
Reproduction autorisée en citant la source: http://michel.mahler.free.fr/Menu.htm

http://michel.mahler.free.fr


Menu