Les 7 époques bibliques dans le système solaire

 

Le doute

absolu

 

Dès 1998, j'ai comparé la généalogie d'Adam à Moïse à un calendrier disons... différent du nôtre. Dans un premier temps, il m'a fallu calculer l'étalonnage du calendrier hébraïque depuis son origine en partant d'une donnée: 5760=2000. Mes résultats coïncident, à 61 ans près, avec les dates établies par les historiens, ces derniers les estimant selon la formule "environ telle date". Pour Ramsès II, la marge de 61 qui nous sépare est donc tout à fait acceptable. En partant de l'hypothèse que Adam=0, je vais successivement ajouter l'âge du père au moment de la naissance de l'aîné. Jusqu'à Jacob, c'est d'une simplicité enfantine, il me restait à trouver les éléments manquants pour Joseph et sa descendance et le pourquoi de ce vide chronologique. Les indices sont éparpillés dans les chapitres relatant la rencontre entre et Joseph et Pharaon (Joseph a 30 ans), puis l'arrivée de Jacob en Égypte (il faut ajouter les 7 années d'abondance, les enfants d'Israël y arrivent au début des 7 années de sécheresse). Jacob vivra 17 ans en Égypte et y mourra à l'âge de 147 ans, il avait donc 93 ans à la naissance de Joseph. Les descendant de Joseph ont vécu sous les XIXe et XXe dynasties. Des indices se trouvent dans l'Exode, les textes ne précisent les dates mais je vais les trouver.

Un événement sans précédent va se produire à cette époque qui va littéralement la scinder en deux parties distinctes, quoique toujours emboîtées. Pour situer la longévité de la rangée "Joseph", je ne devais pas tenir compte de son âge (110 ans) à sa mort mais de son âge à l'arrivée des enfants d'Israël puisque c'est "dans un monde que naît un monde"... Cela donne 30+7: 37 ans. La deuxième moitié correspondra alors aux années exactes du séjour en Égypte; la jonction des deux "sous-étapes" coïncidant dès lors parfaitement. Les historiens situent la naissance de Moïse sous Ramsès II, mes calculs la positionnent 61 ans après. Avant de placer les 7 étapes de mon tableau sur un calendrier "reliant la Terre aux cieux", revoyons brièvement la création du système solaire. Notre Soleil s'est formé après le Big Bang, il y a environ 4,6 milliards d'années.

Au départ, c'est une étoile géante qui va aussitôt se contracter (naître, c'est commencer à mourir). Les planètes proches (dont la Terre, apparue il y a 4,5 milliards d'années) sont de véritables fournaises. Le rayonnement de l'étoile étant décroissant, les planètes les plus éloignées le subissent de façon amoindrie. Les conditions nécessaires à l'éclosion de la vie correspondent donc, au début, à une planète suffisamment éloignée. En facteur de l'appauvrissement des rayons solaires (le Soleil consomme 610 millions de tonnes de son hydrogène à la seconde depuis plus de 4,6 milliards d'années), elle se refroidira et son hydrogène se liquéfiera: elle deviendra une planète d'hydrogène. Les conditions requises pour le développement de la vie se trouveront alors sur la planète suivante en direction du Soleil (Jupiter a déjà passé cette mutation et Mars, à l'heure actuelle, continue son refroidissement et de planète tellurique, elle est en phase de devenir une planète d'hydrogène. Sans l'effet de serre dû à la pollution, la Terre aurait entamé ce processus depuis quelques années)... La vie aurait-elle attendu que la Terre remplisse toutes les conditions nécessaires avant de s'y établir ? Ou est-elle apparue bien avant, sur une autre planète. Cette hypothèse, légèrement anticonformiste, paraît bien audacieuse ! Voici le tableau que j'ai imaginé, selon 7 époques incluant 4 étapes concrètes et 3 étapes abstraites... Les 3 colonnes désignent:

1) L'année correspondant au calendrier hébraïque
2) La valeur ajoutée soit l'âge du père à la naissance du suivant
3) La longévité biblique
La chronologie est précise jusqu'à Jacob et commence à s'estomper avec Joseph. Les âges encore précisés servent en fait d'indicateurs.

*

Année

Valeur ajoutée

Âge (biblique)

Adam

0

+130

930

Seth

130

+105

912

Enosch

235

+90

905

Kénan

325

+70

910

Mahalaleel

395

+65

895

Jéred

460

+162

962

Hénoc

622

+65

365

Métuschélah

687

+187

969

Lémec

874

+182

777

1) Époque allant d'Adam à Lémec

La première lecture du tableau reflète épopée des Hébreux depuis le début jusqu'à l'ère chrétienne (la quête vers la Terre Promise). Une deuxième interprétation du tableau nous situe dans le songe de Jacob: "l'échelle reliant la Terre aux cieux". Sa postérité (12 fils) lui est annoncée et la Terre Promise (les 12 royaumes d'Israël) est évoquée. L'Histoire des Hébreux en cache une autre, bien plus extraordinaire. Ce que je vais maintenant tenter d'étayer et de démontrer dépasse tout ce qui a été écrit et dit sur l'origine de l'humanité... On constate en filigrane l'apparition du 70 dans Kénan et les jours de l'année terrestre dans Hénoc: 365 (tous les jours de Hénoc furent de 365 ans). Lémec, le père de Noé, marque clairement la fin: 777. Adam indique les premiers nombres majeurs et Seth les confirme. La clé se met en place. Il importe maintenant de vérifier si tout cela a une signification précise. Pour cette première partie du tableau (d'Adam à Lémec), ne gardons que la longévité moyenne: [930+912+905+910+895+962+365+969+777]/9=847,22 ans. Comparons ce résultat au calendrier des planètes. En fonction de la révolution de Jupiter (4333) et du nombre 12 (mentionné partout dans les textes, le 7 et le 12 représentent le temps terrestre: 7 jours dans une semaine et 12 mois dans une année): 847,22/12=70,6 ans. Or, 70 ans est une génération biblique (7 x 10 décennies). Cette époque correspond bien, en deuxième lecture, à un étape de l'humanité... sur Jupiter ! Est-ce si farfelu que d'imaginer cela ? Pourtant, nous avions bien des textes qui nous l'indiquaient:

Dans la mythologie grecque, les Titans sont les enfants d'Ouranos (le Ciel) et de Gaia (la Terre), les "anciens dieux". Ils étaient au nombre de 12: 6 divinités masculines: Océanos (qui inonde la Terre), Coeos, Crios, Hypérion (père du Soleil et de la Lune), Japet (le père d'Atlas et de Prométhée qui créé les mortels), Cronos et 6 divinités féminines: Théia, Rhéa, Thémis, Mnémosyne (déesse de la mémoire), Phoibê et Téthys. Ils sont pendant longtemps les maîtres suprêmes de l'univers. Cronos, le plus important des Titans, règne sur l'univers. Au terme d'une guerre céleste, son fils Zeus (Jupiter pour les Romains) le détrône, s'empare du pouvoir et expédie les Titans dans le Tartare (le fond des Enfers). Zeus finit par se réconcilier avec Cronos qui obtient le gouvernement de l'Âge d'Or. La mythologie romaine est identique (Jupiter)... Qui a inspiré les "auteurs" de ces récits ? La similitude avec la Genèse ne peut échapper à personne. Dans la Genèse, le déluge submerge le monde et selon la mythologie grecque, Océanos inonde la Terre... Les premières civilisations auraient-elles toutes reçu le même texte ? Dans les textes anciens (Genèse), "El" (Dieu) est appelé "Elohim" (au pluriel). Y avait-il plusieurs "dieux" qui de disputaient l'humanité (Moïse: Les dieux égyptiens contre le Dieu des Hébreux) ? Dans la Genèse, les anges du démon (ou "anciens dieux") trouvant les femmes des hommes désirables les convoitent. De ces unions naîtront les "géants"... C'est pour les détruire que Dieu infligera le déluge à l'humanité. Dans la mythologie grecque, Oceanos inonde la Terre puis Zeus (Jupiter) expédiera les Titans au Tartare et s'emparera du pouvoir (il deviendra "Dieu"). Nous voyons que les deux récits se recoupent. Genèse 6, 1-4 - «Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants: Ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité...»

Noé

1056

+500

950

Déluge

130

+500+100=1656)

-

2) Noé: Première époque de transition

La durée symbolique du déluge (40 jours), la naissance de Noé, la valeur ajoutée (+500) font de cette rangée une spécificité, le nombre est formé de 5 x 10 au carré. La naissance de Noé se situe selon mes calculs en 1056 du calendrier hébraïque.

Le 7e jour après l'annonce du déluge, Noé est âgé de 600 ans, 2 mois et 17 jours soit 600,22 ans. Le 2 et le 17 reviendront ultérieurement, gardons-les en mémoire. Si on divise la rangée "Noé" en 2, qu'on ajoute au tableau précédent cette ½ rangée ([9+1=]10 rangs) et qu'on affine le calcul: (600,22+[847,22×9]/10)/11,862=69,34 soit une marge de 0,66 par rapport à 70... Si on ne garde que les 6, on obtient 666 (le "nombre" de la bête). Étrange... Si 1+9 confirme le 10 (négatif), cela ouvre une autre serrure avec le 5 et le 10 au carré (5×[10×10]+[10×10]=[500+100]). C'est à cet endroit qu'il faut diviser Noé en 2 époques, sa vie sur Terre avant le déluge et le temps passé dans l'arche... Les résultats obtenus avec un calcul au carré (10×10 et plus tard 12×12) symbolisent un bouleversement dans une époque. On a la sensation que la clé est enfouie jusque dans les détails les plus imprévisibles. Dieu dit: "Désormais, la durée de vie des Hommes sera de 120 ans". C'est purement documentaire puisque les descendants de Noé vivront plus de 400 (4×[10×10]) ans... En réalité, cet indice, où le 12 réapparaît dans 120 (12×10), associé au nombre 40 (4×10), reviendra à un point crucial dans la dernière ère de transition (Moïse). Cette terre sera détruite, seul un nombre restreint d'individus réussira à s'enfuir. Géants et Titans vont alors disparaître dans le néant. Bientôt, une nouvelle civilisation va surgir. Dans la Genèse, les symboles concernant le déluge sont explicites. D'abord, Noé envoie un corbeau vérifier si les eaux se sont retirées. Quand il ne revint plus, il en conclut que la terre était sèche (on pourrait l'interpréter ainsi: «que cette terre fut habitable»). Selon la tradition biblique, c'est au mont Ararat (le plus haut sommet de la Turquie orientale - 5165 m) que l’arche de Noé se serait immobilisée. Mais si la terre avait été submergée par une masse d'eau de plus de 6000 mètres, cette dernière n'aurait pas pu s'évaporer comme ça en quelques jours... D'où serait venue cette eau ? Des océans ? Ces océans auraient été gigantesques !

Même en comptant la fonte des banquises et de tous les glaciers, le niveau des océans ne dépasserait pas quelques mètres. Or, les pluies (même diluviennes) proviennent des océans. En seconde lecture, les Hommes sont obligés de quitter leur "première terre" (Jupiter se refroidit) et d'aller sur la prochaine en direction du Soleil (dans un OVNI gigantesque ? Une planète artificielle ?) le temps pour cette planète d'être habitable. Le déluge représente en filigrane le voyage d'un petit nombre d'humains vers un nouveau monde (l'arche de Noé). Ils ont emporté avec eux toutes les formes de vies et attendent qu'une nouvelle terre soit devenue habitable. Vu de notre époque, après Jupiter, la planète la plus proche serait en principe Mars. Mais en ce temps-là, était-ce vrai ? Revoyons la loi de Titius-Bode définissant l'équilibre des planètes en fonction de la distance moyenne de Mercure au Soleil. Cela donne: Vénus (1), la Terre (2), Mars (4), Jupiter (16), Saturne (32), Uranus (64), etc... Il manque le 8 entre Mars et Jupiter. C'est là que gravite la ceinture d'astéroïdes (résidus d'un astre ayant explosé il y a 70 [7×10] millions d'années). Il y avait donc une planète entre Mars et Jupiter. C'est vers elle que se dirige l'Humanité. Il y a très longtemps, selon les interprétations des légendes des Mayas, Nibiru aurait percuté la planète Tiamat située entre Mars et Jupiter. Un morceau de Tiamat aurait été expulsé en orbite entre Mars et Vénus et serait devenu la Terre, les autres débris auraient formé la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Nibiru a une orbite très excentrique et très elliptique. De ce fait, Nibiru est le plus souvent à l'extérieur du système solaire et devient une planète du système solaire selon son orbite (vous avons un cas similaire dans le système solaire: Pluton). Nibiru passe au voisinage de la Terre tous les 3600 ans lorsque son orbite la situe dans le système solaire, causant à chaque fois d'importantes destructions. Hélas, je ne disposais d'aucun élément concernant le calendrier de l'astre manquant. C'est en me calquant sur la méthode de Titius-Bode que j'ai évalué celui-ci en fonction des révolutions de Jupiter et de Mars: [11,862+1,88]/2=6,871 années terrestres.

Sem Cham Japhet

1556

+100

600

Arpacschad

1656

+35

438

Schélah

1691

+30

433

Héber

1721

+34

464

3) Époque allant de Sem, Cham et Japhet, bâtisseurs d'une humanité, à Héber

Cette époque est particulière: elle redonne la valeur ajoutée de Noé (600-100=500), l'âge de Noé au déluge (600) et si nous ajoutons +100 à 600, le calcul au carré donne [10×10]+[6×10×10]=700 [7×10×10]. Cette ère compte 4 rangs (Sem, Arpacschad, Schélah et Héber): elle est concrète. J'ai situé l'épisode de la "Tour de Babel" à Héber: 34 (3+4=7). La longévité, transposée sur l'astre manquant ayant donné la ceinture d'astéroïdes, reste conforme à une génération biblique: Environ 70 (7x10) ans.

Péleg

1755

+30

239

Rehu

1785

+32

239

Serug

1817

+30

230

Nachor

1847

+29

148

Térach

1876

+70

205

4) De Péleg à Térach, le père d'Abraham

En additionnant les valeurs ajoutées des 4 rangées, nous remarquons que cette époque est courte par rapport à la logique de l'ensemble. Nous verrons plus loin l'explication qui ressort de mes calculs: un premier "incident majeur" va marquer (dans un contexte éloigné) l'Histoire de l'humanité. Pour situer cet événement, il faut se rapporter à la "loi de Titius-Bode". La suite ne va que confirmer le découpage des 7 époques. Les fils de Noé, dans le texte de la Genèse, sont les bâtisseurs d'une humanité. En filigrane, le tableau reproduit une étape de l'humanité sur la planète manquante. La longévité moyenne vaut [600+438+433+464]/4=483,75 ans... Voyons ce que cela donne en fonction de 6,871 (révolution de l'astre manquant): 483,75/6=871=70,4 ans, soit une génération biblique. Cette Terre a été détruite (la Tour de Babel ?). Il a alors fallu quitter cette planète, ce qui explique la brièveté de son époque:

De 1556 (Sem, Cham et Japhet) à 1755 (Péleg) dans le calendrier terrestre soit [199×6,871]=1373 ans dans son calendrier propre. Dans la Genèse, il ne subsiste que le récit, très court, de l'épisode de la Tour de Babel, comme si cette génération s'était volatilisée... Identifiable par la dominante du 3 dans la colonne des valeurs ajoutées, c'est une époque abstraite, la longévité moyenne (2×[10×10]) la met en situation "d'ère de transition". Elle comporte 5 rangs car la précédente fut écourtée. 200 étant effectivement obtenu grâce à un calcul au carré (5 rangées, le 3 est la valeur abstraite). Térach, le père d'Abraham, marque la fin avec le 70 (7×10). L'époque souligne un anachronisme chrétien: Térach l'indique précisément avec le 2 et le 5 dans 205 (2×5=10)... Jésus de Nazareth est né 5 ans avant notre ère... La confrontation du 7 (dans 70) et du 10 (dans 205). La charnière est l'association du 5 et du 2 (2×10×10); 5×200=1000 (le fameux "règne de 1000 ans" n'aurait plus la même signification, ce serait un ère de "transition"). Le 2 est le symbole des deux "Alliances", la Bête à 5 têtes et à 10 cornes devient la Bête à 7 têtes (5+2) et à 10 cornes dans l'Apocalypse.

La transition (Péleg, Rehu, Serug, Nachor et Térach) est donc échelonnée sur 5 générations rappelant la rangée de Noé, où la valeur ajoutée est de +500 (5×[10×10]), soit 5 fois plus que la valeur ajoutée de Sem, Cham et Japhet (+100) et que celle d'Abraham (+100); 10 au carré (10×10), soit deux "débuts"... La fin de cette transition, indiquée par la valeur ajoutée dans le rang de Térach: +70 ans (7×10), évoque le 7 contre le 10. Cette époque, comme la précédente, paraît anachronique par rapport à la logique de l'ensemble. En effet, contrairement à Noé et à Moïse (où il faut soustraire un nombre donné), cette étape "transitoire" est composée de 5 colonnes, donc plus longue que prévue: le voyage stellaire fut cinq fois plus long. L'explication du phénomène est la conséquente du sous-tableau précédent. Toutefois, si on additionnait les 2 sous-tableaux, on obtiendrait 9, le nombre de rangées de la première époque. Nous retrouverons cette étrangeté à la fin du tableau, ceci n'est pas dû au hasard... Le chaos cosmique engendré par l'explosion de cette Terre a sans doute contraint les survivants embarqués dans une (ou plusieurs) cité (s) spatiale (s) à rejoindre l'orbite d'une autre planète. Plus loin vers le Soleil, une autre planète est prête à accueillir la vie, la prochaine étape
sera donc Mars...

Abraham
Sodome et Gomorrhe

1946
2045

+[100-1]
+1

175
--

Isaac

2046

+60

180

Jacob

2106

+93

147

Joseph
Séjour en Égypte

2199
2236

+[30+7]
+[430-80]

110
110=37

5) Époque -concrète- d'Abraham à Joseph - 4 rangées

Pour situer la naissance d'Ismaël, père des 12 tribus ismaélites (plus tard les Arabes), nous savons qu'Ismaël avait 13 ans lors de la destruction de Sodome et Gomorrhe, donc 14 ans à la naissance d'Isaac. [1946+(100-1)]-13=2032. Abraham restitue les éléments majeurs: 1+9=10; 4+6=10; 100=10 au carré (10×10) et le 12. Jacob, devenu Israël, sera le père des 12 royaumes. Dans sa "vision", il est le symbole de l'échelle qui relie la "Terre aux cieux". Tout indique que Joseph est une rangée qu'il faut diviser en deux: Joseph avait 17 ans lorsqu'il fut vendu par ses frères aux Ismaélites qui le vendirent à Potiphar, un officier de Pharaon. Voyons ce que donne le tableau. Joseph arrive en Égypte à l'âge de 17 ans (Genèse, XXXVII, 2) et y mourra à 110 ans. Il y séjournera donc 93 [110-17] ans.

Cela redonne les 17 ans que son père, Jacob, aura passés en Égypte et l'âge de Jacob à la naissance de Joseph: 93 ans. Ceci est confirmé par le 7 (les années d'abondance sous Joseph en Égypte) additionné au 30 (37). En filigrane cela redonne le 10 (3+7=10 ou [3×10]+7=37) et le 4 (7-3). Dans la Bible, le 3 symbolise ce qui est immatériel (l'esprit) donc abstrait et le 4 ce qui est matière donc concret. Les éléments de la clé, le 7, le 12, le 3, le 4 et le 5 sont cachés dans l'âge de Jacob: La clé est complète: 3, 4, 7, 12 et 10. La rangée "Joseph" divise le tableau en deux fractions: le séjour des Hébreux en Terre de Canaan et le séjour en Terre des Pharaons. C'est en Égypte que naissent les 12 Royaumes d'Israël lors du décompte des fils de Jacob à la mort de ce dernier (le décompte biblique des 12 tribus au carré [12×12] fois 1000 [10×10×10]). Joseph avait prévenu Potiphar puis Pharaon, c'est pourquoi l'Égypte était parée pour remédier à la famine (c'est à la suite de l'explication des «songes prémonitoires» de Pharaon que Joseph fut nommé son ministre et qu'il obtint les pleins pouvoirs sur l'Égypte).

Un monde emboîté dans un monde, c'est ce qui ressort des textes. La première partie comprend Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. Or, il ne faut pas tenir compte de la mort de Joseph (110 ans), les Hébreux sont déjà établis en Égypte mais de son âge à leur l'arrivée: 30+7. En effet, la clé force à diviser le rang de Joseph et met en exergue la division du sous-tableau d'Abraham. 110 ([10×10]+10) est partagé d'une part avec le 17 et de l'autre avec le 93. La longévité moyenne de la première moitié du tableau donne en fonction de 30+7: [175+180+147+37]/4=134,75. Mars tourne autour du Soleil en 687 jours soit 687/365,257=1,88 an. 134,75/1,88=71,67 ans, 7 fois 10 décennies bibliques. Cette partie du tableau correspond au séjour des Hébreux en Terre de Canaan, de 1946 (à partir de 0 du calendrier hébraïque) à [2106+130=] 2236 dans la colonne des années (terrestres) et à la 37e année de Joseph, alors que les 12 tribus d'Israël s'installent en Égypte. L'épisode restitue, en deuxième lecture, le séjour de l'Humanité sur la planète Mars avant le cataclysme (Sodome et Gomorrhe) qui la contraindra à s'exiler. La deuxième partie du tableau désigne le séjour en Égypte, il durera 430 ans: ([4×3]×10=120 et [4+3]×10=70) de [2199+37] (2236) à [2236+430] (2666). En filigrane, l'épisode retrace l'exil d'une partie de l'Humanité sur ce "monde étranger" où elle sera prise en otage. Ici, mon attention est attirée par un nombre: 2666, issue d'un combat céleste titanesque ayant opposé deux divinités par l'entremise de Moïse, d'Aaron et de Pharaon... La fuite de ce monde inhospitalier vers une nouvelle Terre: la dernière du tableau, 2 mondes en 1 symbolisés par 2 et 666, la véracité du nombre se vérifie: 2 et 666, trois fois 2×6=12, les 2 religions issues du 12 (le Nouvelle Alliance ou Nouveau Testament). Ce qui tend à étayer mon raisonnement, ce sont les 2 satellites de Mars, tellement inexplicables qu'ils pourraient bien être des vestiges d'autre chose. Mars... Je comprends maintenant l'attrait que suscite la planète rouge. L'Homme y chercherait-il des traces de ses origines ? Car s'il y cherche la vie, ou une forme de vie en gestation, il se trompe lourdement. Selon la Genèse, Abram (qui deviendra Abraham) a pour mission d'installer son peuple sur la Terre de Canaan. D'Abraham à Joseph, les Hébreux l'occuperont, puis vont s'exiler vers l'Égypte. Essayons de voir plus loin que notre horizon restreint par les śillères des textes prétendus religieux.

En l'an 2045 du calendrier hébraïque (selon mon tableau), Sodome et Gomorrhe, en butte à la colère divine, sont détruites par une pluie de soufre et de feu (Genèse XIX, 24). Bientôt, une sécheresse, due au bouleversement climatique provoqué par l'effet de serre consécutif à l'explosion (atomique ?) va engendrer la famine. Les Hébreux habitant la Terre de Canaan seront contraints de chercher l'exil sur un autre astre (l'Égypte).

Moïse
Exode

2586
2666 (
2 et 666)

+80 Sortie d'Égypte
+40

120
--

6) Moïse

Ce fait relaté par la Genèse cacherait une autre catastrophe qui s'est produite dans un autre temps et pourrait évoquer une "planète" aujourd'hui "invisible".

J'irai beaucoup plus loin. L'humanité, établie sur Mars, vient de subir un gigantesque cataclysme nucléaire. La planète ne sera bientôt plus qu'un astre où toute vie sera éradiquée. Le climat a été bouleversé, un effet de serre a provoqué un brusque réchauffement. Dans quelque temps, les survivants devront chercher refuge ailleurs. Où ? Il est encore trop tôt pour aller vers la Terre (la Terre est encore trop chaude). Entre Jupiter et Mars, gravite un autre "monde", un satellite (naturel ou artificiel) ou une planète. C'est là qu'ils iront s'établir en attendant de faire le voyage vers un nouveau monde. Ils seront bientôt trop nombreux. Une confrontation surnaturelle entre les représentants de deux entités "divines" ou "cosmiques" débouchera sur le départ et la quête de cet autre monde. Ceux qui les poursuivront seront anéantis par une force inconnue. Dans les textes, le 7 accompagné du 3, du 4, du 12 et du 10 surgissent de partout. Il s'est réellement passé quelque chose à cette époque (Genèse XXXX, 18 à L, 26). Moïse est la dernière ère de transition. Elle rappelle en tous points celle de Noé. Exode VII, 7 nous indique que Moïse a 80 ans lorsqu'il fera sortir son peuple d'Égypte. Je dispose de tous les éléments pour fixer précisément la naissance de Moïse. La Naissance de Jacob: 2106. L'arrivée en Égypte: [147-17]. Le séjour en Égypte: 430 (Exode XII, 4). L'âge de Moïse au début de l'exode: 80. Il est donc né en 2106+130+[430-80] (2586) ou [3760-2586] (1174 avant J-C), donc probablement sous Ramsès II. Les historiens datent le règne de Ramsès II à "environ" 1301/1235 avant J-C alors que je me suis contenté de suivre à la lettre les indications fournies par la Genèse et l'Exode. La différence de 61 figure dans la naissance de Mahomet.

Après avoir été, avec Aaron, l'instrument de Dieu confronté au Dieu des Égyptiens dans un indescriptible "combat surnaturel" dépassant l'imaginaire, après avoir été pourchassé avec son peuple par les Égyptiens et acculé à la Mer Rouge, après que cette mer se fut refermée en engloutissant l'armée de Pharaon, Moïse conduit maintenant les 12 tribus de Jacob vers le pays de Canaan, la "Terre Promise". Le récit nous restitue la clé qui se précise dès Exode XIX,1. Le 3e jour du 3e mois après la sortie d'Égypte, Dieu (décrit tel une force cosmique inouïe) invite Moïse à gravir le Sinaï où il recevra le Décalogue (10 commandements, mettant en exergue le 7 et le 10). Il bâtit un autel de 12 pierres pour les 12 tribus (12×12). Avec 70 (7×10) sages, il remonte au Sinaï, mais il ira seul à la rencontre de l'Éternel, Aaron et Hur resteront avec les 70 à mi-chemin. Au 7ème jour, Moïse entra dans la nuée (un feu ardent ou un OVNI ?) où il resta 40 jours et 40 nuits. Il y reçut, "gravées par le doigt de Dieu" (des extraterrestres ?), les Tables de la Loi (un code). Après avoir construit l'Arche, Moïse scelle l'Alliance avec l'Éternel. Mais "qui" était ce Dieu ou cette puissance céleste. Une de ces entités restée en orbite dans des OVNI ou des planètes artificielles, et qui devait donner le code du passé et du futur à cette dernière génération ? En ajoutant aux 40 jours et aux 40 nuits les 40 ans de l'exode, le calcul restitue trois variantes du nombre capital de la première et de la dernière ère transitoire: [40+40+40] ou 3×[4×10] ou [3×4]×10=120. En divisant 7 par 2 (le nombre de Tables), la description du chandelier est symbolique: 3 branches d'un côté et 3 de l'autre, et 1 au milieu. Des 7 branches, celle du milieu donne la décimale 5. Ou plus clairement: 3,5 d'un côté et 3,5 de l'autre. Dans Daniel, la fin des temps dure 3,5 ans. "3,5" confirmerait ma théorie sur l'apparition de l'esprit dans l'individu et la sortie de l'esprit de son enveloppe de matière. Tirons un premier bilan de cette aventure. Moïse reçoit un texte gravé dans le roc par le "doigt de Dieu" (des extraterrestres dans un OVNI ?) qu'il mettra 40 ans à rédiger sur des rouleaux (retrouvés dans des jarres sur les rives de la Mer Morte). Puis, il scellera le "Livre" jusqu'à la fin des temps. Le Pentateuque (les 5 premiers Livres de l'Ancien Testament) a été écrit par Moïse. Moïse a-t-il été désigné et choisi par une force cosmique afin que ce texte parvienne jusqu'à nous ? Si cet ouvrage codé a servi de support aux doctrines des 3 plus importantes religions de la Terre, cela pourrait -surtout- être un message adressé à la dernière génération de l'humanité inclus dans un récit retraçant l'histoire des Hébreux.

Le texte en cache un autre. Une force céleste l'a emboîté dans le premier avec un code et une clé permettant de le découvrir. Parfaitement calqué sur le premier, le deuxième texte, celui que je pense avoir trouvé en plaçant le premier dans le calendrier des planètes, est celui de l'épopée de l'humanité apparue non pas sur Terre mais sur Jupiter. Adam et Eve représenteraient les premiers "humains" devenus les premiers mortels en débarquent sur Terre, ils sont ailleurs les premiers devenus mortels sur Jupiter et ainsi de suite, pour les 4 étapes concrètes du tableau. Les 3 autres, abstraites, étant les ères intermédiaires, dans -pourquoi pas- des vaisseaux géants appelés de nos jours OVNI ou des planètes artificielles.

Terre de Canaan

2706

+50 *

70

Temple de Salomon

2756

+[1054-50]

*

Jésus de Nazareth

3760

+2000

33

L'an 2000

5760

+???

*

Fin des temps

???

-

*

7) De Josué à Josué - Dernière époque concrète

Dernière époque: Elle commence avec Josué, 1054 ans avant Josué (3760: Jésus). L'Alpha et l'Oméga, le début et la fin. Cette 7e époque est donc celle des humains sur la planète Terre. Josué, serviteur de Moïse, fut chargé d'établir les 12 tribus d'Israël au pays de Canaan. La Terre Promise, Moïse ne la foulera pas. Il n'eut que le loisir de la contempler, il meurt à l'âge de 120 (12×10) ans, 40 (4×10) ans après la sortie d'Égypte (Deutéronome XXIV, 7).

L'exode aura duré 40 ans et le séjour chez les pharaons 430 ans (4+3=7 et 4×3=12). Rappelons-nous Noé, "l'âge des Hommes" sera de 120 ans, et le déluge a duré 40 jours. Noé fut la première, Moïse est la dernière transition du tableau. Désormais, les 12 tribus de Jacob vont vivre en Palestine (la Terre de Canaan) et bâtiront les 12 royaumes d'Israël. Saül, David et Salomon, puis la conquête romaine, nous amèneront à Josué, qui deviendra Jésus Christ.

* La Bible de Chouraqui (la traduction la plus respectueuse de l'Hébreux et du Grec) donne 480 ans depuis la sortie d'Égypte jusqu'à la construction du Temple de Salomon, ce qui confirmerait mes calculs pour situer les dates par rapport au calendrier hébraïque.

La captivité a duré 430 ans, il faut ajouter les 40 ans de l'Exode +10 soit 430+[40+10] ou 430+[4×10]+10: 430+50=480. [4+3] donne le 7 et [4x3] le 12, la constante étant le 7 et le 12 opposés au 10 (le "bien" contre le "mal"). Les subtilités de la clé vont plus loin: (3+4)×10=70; (3×4)×10=120; (4x3)×10=120; 4×10=40; etc... Par exemple, 1054: les 2 pôles, 9+1=10 et 10-1=9 (l'Alpha et l'Oméga, le début et la fin)... En l'an 2000 de notre ère (alors que je terminais cet exposé), l'humanité, en ce qui concerne son épopée terrestre, était âgée de 5760 ans dans le calendrier hébraïque. Bien entendu, personne ne s'aventurerait à imaginer que l'Homme n'a pas vu le jour sur cette bonne vieille Terre ! En réalité, en matière de philosophie, nous en sommes encore aux temps de Galilée. Et pour les religions, il devait bien se trouver un (des) Dieu (x) qui a (ont) tout créé. C'est tellement plus facile.


© 2000 - 2013 by Michel Mahler - Le Réveil des Marmottes

Retour

Le doute absolu

Suite